Faut-il donner (ou pas) aux sans-abri qui vivent dans la misère ?

Cette question a toujours interpellé et il y aura toujours les uns qui seront « pour » et les autres qui seront « contre ».
Pourquoi nous sommes pour ?
-> D’abord nous ne portons pas de jugement sur les personnes que nous rencontrons (Pourquoi est-elle dans la rue ? Ce ne saurait être que de sa faute ! – Pourquoi se laisse-t-elle aller ainsi?  Elle n’a qu’à travailler !… Etc…)
-> Ensuite, nous ne jugeons pas de la véracité de leur histoire passée ou actuelle  (la vérité ?  C’est leur vérité : c’est ce qu’eux croient .)
-> Mais nous constatons la peur de rejoindre les centres d’accueil et de soins. Il s’agit en fait des peurs, car elles sont multiples.
-> Nous constatons aussi une grande fragilité, une profonde détresse qui ne peut laisser indifférent. Ils ne sauraient s’en sortir, que bien accompagné, avec beaucoup de patience et une fidélité à toutes épreuves.
-> Nous déplorons les limites des différents centres, en matière de soin et de capacité d’accueil.
-> Nous les voyons affamés, trempés ou dévêtus, blessés et malades et nous leur apportons ce dont ils ont besoin dans l’urgence, en ce moment précis.

Car, même si une personne refuse (apparemment) toute aide, faut-il pour autant le laisser là, en train d’agoniser ?

Alors, ma question de départ : « Faut-il donner ou pas aux sans-abri? »
Je vous suggère cette réponse : « Il faut se donner ! »

Et donc, nous faisant le porte-paroles des sans-abri,  nous n’hésitons pas à solliciter votre bon cœur…
-> Toute l’année, très régulièrement, ils ont besoin de bonnes chaussettes, des bas, des sous-vêtements, des mouchoirs en papier…
Quelquefois une bonne paire de chaussures de marche ; un sac de couchage.
-> Pour préparer les collations, nous avons toujours besoin de denrées non périssables, tel du café déca, du cacao en poudre, du sucre, des gobelets et cuillères en plastic, etc…

Vous pouvez déposer vos dons rue Trappé, n°12 à Liège, le soir entre 20h et 20h30 ou sur rendez-vous au n° 0491/ 591993
Merci pour votre compréhension.

Je suis heureux de pouvoir de vous rappeler au bon souvenir de nos amis les sans-abri, qui ont besoin d’être compris et aidés.
Merci pour eux

Publicités

One response to this post.

  1. Coup de gueule,
    Peu après le décès de papa, je me suis rendue à l’asbl thermos pour proposer des sac emplis : des chaussettes, des pantalons, des trainings et divers. Il m’a été répondu … qu’il n’avaient pas la place, qu’ils n’allaient pas faire le tri et ne distribuaient pas, cela les encombrerait … Il m’incombait donc de trouver les sentinelles., qui ;;; « peut-être » ;;; eux … (sic)
    En ce moment pénible de deuil, j’occupais un logement insalubre (champignons, humidité, inchauffable pour un budget normal) et avait également quelques soucis de santé, je suis rentrée me mettre au chaud sous ma couette … et les vêtements sont partis dans les bulles…
    Actuellement j’ai déménagé (avec un orteil cassé) et, bien que j’ai un bon sac de couchage à donner à une personne qui en aurait besoin, je limite mes déplacements et donc … il reste dans ma cave …

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :