On dit que…

On dit que les Sentinelles de la Nuit ne sont pas appréciées des professionnels  de la rue, et je peux le comprendre…
En effet, on dit que des sans-abri ont refusé l’invitation des éducateurs de la rue, de rejoindre tel centre d’accueil ou abri, parce que les Sentinelles vont passer ! Ce que je peux comprendre aussi !
Mais ce que je ne comprends pas, c’est la désapprobation, voire le courroux des responsables de la réinsertion ? Pensez-vous vraiment que ce soit une entrave dans un processus de réinsertion ?
Les sans-abri connaissent tous les endroits où ils peuvent se rendre. A défaut, nous les en informons. S’ils ne s’y rendent pas, c’est qu’ils ont des raisons personnelles : laissons-leur cette liberté sans juger.
Aujourd’hui, les sans-abri ne meurent plus de faim. Mais ils ont le droit et le désir de « bien » manger. Ce n’est donc pas un luxe de manger chaud et varié. Ce que les sentinelles apportent, ce n’est pas un repas complet, mais juste une collation et un dessert ; nous apportons aussi régulièrement de la soupe chaude.
Ce faisant, nous ne les empêchons pas pour autant de se rendre dans un des divers endroits sociaux pour aller manger. J’ai souvent rencontré des personnes fragilisées à Amon Nos Hôtes. Ils se rendent là-bas entre 17h30 et 19h pour y manger un sandwich au prix de 1,20 €. Parmi cette clientèle, j’en retrouve une demi-douzaine, que nous rencontrons le soir après 21h en rue. C’est dire que l’un n’empêche pas l’autre !
L’un d’entre eux, d’un bon appétit, s’achète parfois deux sandwiches et deux heures plus tard, lorsque nous le croisons à son squat, on le voit littéralement affamé ! Cette personne se trouve aujourd’hui en cure, loin dans les Ardennes. Les Sentinelles sont déjà allées le voir plusieurs fois, pour le soutenir. Il tiens le coup.
Il me semble clair, que nous n’avons pas les mêmes objectifs que les professionnels  de la rue. Notre démarche se trouve probablement aux antipodes des principes de réinsertion et cependant, ce n’est peut-être que de cette manière, que la personne fragilisée acceptera à long terme de prendre un chemin de réinsertion. Et donc – oui -, les sans-abri finissent par nous attendre. C’est vrai et ce n’est pas une mauvaise chose.

Si donc, de nos jours, on ne meurt plus de faim, l’hiver, on peut encore mourir de froid ; et toute l’année, on peut aussi mourir de solitude.

Nous pensons aussi que les personnes précarisées n’ont pas que des besoins primaires. Il est indispensable de pouvoir leur offrir des loisirs ; de saines détentes ! C’est vital pour eux.
N’est-il pas agréable  de les voir s’amuser, le temps d’une soirée de divertissement ?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Voilà pourquoi les sentinelles ont leur raison d’être : pour être présent, écouter, soulager, égayer, apporter une couverture, accompagner….

Publicités

2 responses to this post.

  1. MERCI ANDRE POUR CETTE REFLEXION QUE JE PARTAGE.LES VOIRE RIRE AUTOUR D’UNE TABLE AVEC DU CAFE.SE MELER PARMI EUX,SE FONDRE POUR NE PLUS FAIRE QU’UN,NOTRE DIFFERENCE »SOCIALE »S EFFACE,CE NE SONT PLUS DES SDF,CE SONT DES ETRES HUMAINS COMME VOUS ET MOI.LORSQUE L’ON PARTAGE CES MOMMENTS FORTS EN EMOTION,JE PEUX ME DIRE QUE J’AI REUSSI MA JOURNEE.

    Réponse

  2. Posted by thibault on 29 novembre 2011 at 14 h 32 min

    JE PENSE QU AU DELA DE LA NOURRITURE DONNEE NOUS FAISONS EGALEMENT UN TRAVAIL EDUCATIF AVEC EUX OU UN UN SUIVI PSYCHOLOGIQUE NOUS NE NOUS RENDONS PAS DANS LES RUES COMME DES TOURISTES GENEREUX QUI S AMUSENT JE CROIS QUE NOUS MESURONS L IMPORTANCE DU CONTACT A ETABLIR AVEC EUX ET DES PAROLES PRONONCEES ET CELA LES ORGANISMES SOCIAUX DOIVENT POUVOIR S EN RENDRE COMPTE L EFFICACITE EXISTE AUSSI EN DEHORS DU MONDE PROFESSIONNEL PUISSE UN JOUR LA MENTALITE DE NOTRE TRISTE SOCIETE CHANGER POUR DE BON ENCORE MERCI ANDRE

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :