Le choix de la rue ?… Suite.

Voici une vidéo intéressante  qui vient étayer ce sujet : Témoignage du Docteur Jacques Hassin, en charge depuis des années des personnes en situation d’extrême exclusion.

Deux petites remarques personnelles :

1. Dans ce reportage, qui date de 2007, le docteur fait ressortir qu’en France, la moyenne d’âge des sans-abri serait de 50 ans. Nous pouvons affirmer qu’aujourd’hui à Liège, le sans-abri moyen est bien plus jeune ! 18 ans, 20 ans, 25 ans, 30 ans… c’est très courant. Au-dessus de 50 ans, c’est devenu l’exception.

2. Le Docteur Hassin met en exergue la compétence dont les bénévoles doivent faire preuve pour venir en aide aux sans-abri.

Je tiens juste à signaler qu’ici en Belgique, les formations coûtent très chers. On ne peut pas demander aux bénévoles d’investir de leur poche pour une telle formation. Les jeunes ASBL comme la nôtre, sont aussi mises à mal de devoir payer un montant excessif pour que ses membres puissent se former !  Et quand bien même nous trouvions les sous nécessaires, nous nous posons la question : L’argent que l’on nous donne, ne devrait-il pas plutôt être rétrocédé directement, d’une manière ou d’une autre, aux sans-abri ?

Cela dit, ce témoignage est très révélateur, pour les uns et pour les autres.

La vie dans la rue

Publicités

2 responses to this post.

  1. André, sache que ceux qui font du bien aux autres sont dans ce monde les nouveaux martiens. Le docteur dans la vidéo le dit bien. Les professionnels n’aiment pas voir des « sans études spécialisées » faire leur boulot. Pourtant ils devraient prendre ses mains et ses coeurs de plus comme une bouffée d’oxygène.
    Si moi, quand j’étais occupée avec ma mère malade, quelqu’un serait venu chaque soir lui tenir compagnie j’aurai été soulagée. Mais non, j’ai pas eu cette chance. Il fallait juste attendre les soins vite fait du personnel soignant qui ne faisait que ce que son peu de temps lui permettait de faire. C’est pareil en maison de repos. Le dimanche les malades nous attendent pour les conduire à la messe et bien ça ne plaît pas aux aides soignantes. Va comprendre pourquoi!
    Est ce que le jeune en cure en Ardennes c’est Ferdi??
    Bisou et continue bien à faire du bien comme vous le faite.
    Hier matin, sur la une, il y avait une émission sur des groupe comme les sentinelles sur Paris c’était très bien comme témoignage.
    Manu

    Réponse

  2. André bonjour, en réponse à ta question, professionnel qu’est que sa veut dire, a mon avis ces l’expériance, et la je peus de le dire toute diplomé que je suis, que ses avec les bénévols que j’ai le mieu appris. Laurette Charlier

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :