« Lâchez les fauves » – Pierre Rapsat

Todayinliege, site assez neutre et consensuel, a aussi évoqué le fonctionnement de TADAM (projet liégeois de distribution contrôlée d’héroïne).  Le titre de leur article : « Les premiers héroïnomanes suivis par la Ville vont être lâchés dans la nature » évoque plutôt le lâcher des ours dans les Pyrénées comme si les héroïnomanes se comportait en fauves sauvages.   Ce vocabulaire traduit un sentiment de peur et d’incompréhension assez courant vis à vis des drogués et des sdf et de là naît toute une série d’approximation SDF=héroïnomane=voleur=menace pour la société.  Les mots sont importants et révèlent toujours un part d’inconscient.  Il serait temps de faire évoluer l’inconscient collectif assez enfermé dans des catégories étanches.

L’article de Todayinliege

Publicités

2 responses to this post.

  1. Voilà comment naissent les amalgames.Comment veux tu rétablire la vérité?Certaines personnes croient tout sans jugement de leur part
    .
    martial

    Réponse

  2. Posted by Segers on 8 octobre 2011 at 12 h 52 min

    Je ne crois pas que les sentinelles pensent que tous les toxicomanes sont des voyous. La politique des sentinelles étant le non-jugement et l’écoute à tous.en particulier les plus précarisés et quelque soit leur situation. Je ne savais pas d’autre part que le projet TADAM s’arrêtait vu que les conclusions de l’étude n’est prévue que fin d’année.

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :