LE SUICIDE ET LA FOLIE

Le suicide et la folie.
Le calme et la résignation puisés dans la manière d’envisager la vie
terrestre, et dans la foi en l’avenir, donnent à l’esprit une sérénité qui est
le meilleur préservatif contre la folie et le suicide. En effet, il est certain
que la plupart des cas de folie sont dus à la commotion produite par les
vicissitudes que l’homme n’a pas la force de supporter ; si donc, par la
manière dont le spiritisme lui fait envisager les choses de ce monde, il
prend avec indifférence, avec joie même, les revers et les déceptions qui
l’eussent désespéré en d’autres circonstances, il est évident que cette
force, qui le place au-dessus des événements, préserve sa raison des
secousses qui, sans cela, l’eussent ébranlée.
15. Il en est de même du suicide ; si l’on en excepte ceux qui
s’accomplissent dans l’ivresse et la folie et qu’on peut appeler
inconscients, il est certain que, quels qu’en soient les motifs particuliers,
il a toujours pour cause un mécontentement ; or, celui qui est certain de
n’être malheureux qu’un jour et d’être mieux les jours suivants, prend
aisément patience ; il ne se désespère que s’il ne voit pas de terme à ses
souffrances. Qu’est-ce donc que la vie humaine par rapport à l’éternité,
sinon bien moins qu’un jour ? Mais pour celui qui ne croit pas à
l’éternité, qui croit que tout finit en lui avec la vie, s’il est accablé par le
chagrin et l’infortune, il n’y voit de terme que dans la mort ; n’espérant
rien, il trouve tout naturel, très logique même, d’abréger ses misères par
le suicide.
16. L’incrédulité, le simple doute sur l’avenir, les idées matérialistes en
un mot, sont les plus grands excitants au suicide : elles donnent la
lâcheté morale. Et quand on voit des hommes de science s’appuyer sur
l’autorité de leur savoir pour s’efforcer de prouver à leurs auditeurs ou à
leurs lecteurs qu’ils n’ont rien à attendre après la mort, n’est-ce pas les
amener à cette conséquence que, s’ils sont malheureux, ils n’ont rien de
mieux à faire que de se tuer ? Que pourraient-ils leur dire pour les en
détourner ? Quelle compensation peuvent-ils leur offrir ? Quelle
espérance peuvent-ils leur donner ? Rien autre chose que le néant. D’où
il faut conclure que si le néant est le seul remède héroïque, la seule
perspective, mieux vaut y tomber tout de suite que plus tard, et souffrir
ainsi moins longtemps.
La propagation des idées matérialistes est donc le poison qui inocule
chez un grand nombre la pensée du suicide, et ceux qui s’en font les
apôtres assument sur eux une terrible responsabilité. Avec le spiritisme
le doute n’étant plus permis, l’aspect de la vie change ; le croyant sait que
la vie se prolonge indéfiniment au-delà de la tombe, mais dans de tout
autres conditions ; de là la patience et la résignation qui détournent tout
naturellement de la pensée du suicide ; de là, en un mot, le courage
moral.

Publicités

2 responses to this post.

  1. Posted by Cantharellus on 25 février 2011 at 22 h 31 min

    Salut Martial. Si le suicide est un sujet qui doit interpeller les Sentinelles de la Nuit, la manière dont tu présentes le sujet, a une connotation trop philosophique : ce qui ne me paraît pas des mieux indiqué pour notre blog. Le mieux, dans cet optique, serait que tu crées un blog où tu pourrais mieux t’exprimer dans un répertoire plus philosophique, et nous, nous pourrions mieux te répondre avec une plus grande liberté de paroles. Ici il vaut lieux se limiter à tous ce qui concerne directement les sans-abri et les sentinelles.

    Réponse

  2. Posted by martial5666 on 2 mars 2011 at 21 h 48 min

    PAS DE PROLEME CANTHARELLUS.JE RESPECTE TON CHOIX.

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :