En cellules, les sentinelles…

E n   c e l l u l e s  ,    l e s   S e n t i n e l l e s   !

Oyez Oyez, braves gens,
Avec cette bonne nouvelle, auprès de vous,  j’accours :
Voilà que, sans tambour ni trompette, à la tombée du jour,
L’ Assemblée Générale des Sentinelles de la Nuit
S’est réunie en séance plénière et a décrété ce qui suit :

 »  Pour aider les gueux, les rustres et autres fripons et mendiants,
 »  Sentinelles valides et volontaires au cœur vaillant,
 »  Sont priés de s’intégrer à quelques cellules aménagées
 »  Vous pourrez choisir : les affectations sont très variées.

 » P r e m i è r e    c e l l u l e   à   d i s p o s i t i o n   :
 » C’ est la cellule des malades accablés
 » Et des condamnés, souvent abandonnés .
 » Les hommes et les femmes, sentinelles par vocation,
 » Qui , en cet endroit de détresse, se présenteront,
 » Veilleront à apporter un soutien moral à de pauvres hères blessés,
 » Afin d’ adoucir leur solitude, en apportant un baume d’amitié.

 » D e u x i è m e    c e l l u l e    :
 »  Fort semblable à la première : Y sont enfermés des souffrants psychiques,
 »  Neurotiques et autres  prisonniers de produits pharmaceutiques.
 »  Ici, ces sans-terre et miséreux sont en quête d’une délivrance, par le sevrage.
 »  Les sentinelles qui franchiront cette porte, s’armeront de patience et de courage.

 »  Ah, mais qui vois-je là ?  N’est-ce pas Marie-Hélène ?…  Chantal ?… et Marie ?
 »  Venez Mesdames… Vous êtes braves … et la cellule vous sourit !
 »  Hé vous là-bas, inutile de vous bousculer ainsi sous le portillon,
 »  Il y aura de la place pour tout le monde, n’est-ce pas mes compagnons ?

 »  T r o i s i è m e   c e l l u l e   :
 »  Une cellule qui se veut ouverte
 »  Pour garder nos sentinelles en alerte.
 »  Celle-ci sera guidera les sentinelles en quête de formations,
 »  Se former avant de former les autres : voilà une belle occasion!

 »  Q u a t r i è m e   c e l l u l e   :
 »  Elle fera l’annexe de la précédente
 »  Sachez qu’il y a des places vacantes
 »  S’adressant à une autre populace, elle ne sera ouverte certains jours :
 »  A la demande donc : « Informer pour mieux éveiller » … Voilà un beau parcours !

 » Allons les gentilshommes, ayez de l’audace ?
 »  Venez donc !  Pour vous, il reste encore bien quelques places…
 »  Et vous jeunes damoiselles, ne restez point en peine !
 »  A côté de Stéphane et André,  je note Chantal et Marie-Hélène.

 »  C i n q u i è m e   c e l l u l e   :
 »  Ici ce sont d’autres armes que les sentinelles seront appelées à fourbir !
 »  Voici l’intendance !  vous tente ? Sans l’intendance, la troupe – c’est sûr- va mourir !
 »  Il s’agira d’être au four et au moulin ; d’avoir une tête et deux jambes !
 »  Oui Marie-Hélène, je te note pour la troisième mise en jambe,
 »  Avec Maître David, Raphaël, Isabelle,  et Mama Estérina  …
 »  Mmm ! C’est sûr que sous peu, ici, on se délectera !

 »  S i x i è m e    c e l l u l e   :
 »  Sentinelles, restez toujours bien éveillés !
 »  Ici de délicates missions d’infiltrations, vous seront demandées,
 »  Avec des relations parfois douteuses, mais pour la bonne cause, il est vrai.
 »  Il s’agit de relations publiques qui se négocient généralement  souvent dans le secret !  »  André, François, Axel, et Martial, je note ! La tâche ne sera pas aisée : soyez prêts !

 »  S e p t i è m e   c e l l u l e  :
 »  Quoiqu’elle y paraisse, cette cellule fera équipe avec la précédente.
 »  Elle n’est pas de tout repos! Mais si le sponsoring  vous tente…
 »  A l’époque, il y avait trop de pots de vin : le genre a disparu, puis il est revenu.
 »  Rafaël et Maria, Venez ! … La langue pendue et celle des mains seront retenues…
 »  Mais attention, ne nous jouez pas les Don Quichotte, vous n’êtes pas ses enfants !
 »  Quoiqu’en France, – n’est-il pas -, c’est la mode en ce moment !

 »  H u i t i è m e   c e l l u l e   :
 »  Il s’agit d’organiser des jeux et des loisirs, avec des aires de repos,
 »  Pour la populace qui en réclament, il n’est certes pas trop tôt !
 »  Martial peut-être, et quelques autres relèveront bien le défi…
 »  Venez les  gueux, c’est pour vous que nous relevons ce pari.

 »  N e u v i è m e   c e l l u l e   :
 »  Cellule nerveuse que voilà…
 »  Il faut créer une image qui touche les cœurs lointains,
 »  Ainsi, achalandés d’un accueil convivial certain,
 »  Joutes et tournois se déclineront en multimédia
 »  Afin que chacun y soit et que nul n!y perde un iota.

 »  Je vois déjà Thibaut qui lève le bras…

 » Ne trainaillez point gentes princesses et preux messires,
 »  Si de gré, votre cœur vous emballe et et soupire
 »  Si une cellule encore libre, soudain vous attire
 »  Alors venez… La seule règle avec laquelle on ne badinera pas,
 »  C’est que vous gardiez toujours votre cœur en émoi.

 »  C’est terminé braves gens : pour vous aussi, disparaissez les maquignons !
 »  Il n’y a plus rien à voir, alors regagnez vos chaumières, les compagnons.
 »  Et vous, valeureuses Sentinelles, partez le cœur léger,
 »  Et rejoignez vos cellules, la nuit va bientôt se lever !

Publicités

9 responses to this post.

  1. Courage et foi ! Ce que vous faites est indispensable !
    De tout coeur avec vous tous !

    Réponse

  2. Posted by Andrée on 24 février 2011 at 14 h 25 min

    Qu’ont-ils fait, les pauvres, pour qu’on les mette en cellules ?
    Plus prosaïquement, pour ceux qui voudraient vous aider, de quoi avez-vous besoin au niveau temps (x heures par semaine, 1 soirée tous les xxx ?), au niveau régularité (on est parfois libre plusieurs soirs par semaine, mais pas nécessairement toujours les mêmes…), au niveau des compétences ?

    Je vois les foules nombreuses qui se pressent, intéressées, mais qui, trop intimidées, n’osent pas poser les questions qui les taraudent, conscientes de ne pas avoir suffisamment de style pour répondre à un message aussi bien écrit. Etant moi-même une grande timide, je me fais leur porte-parole.

    Réponse

    • Posted by Cantharellus on 25 février 2011 at 11 h 31 min

      Merci Andrée.
      Osez seulement, toi et les autres!
      Je suis aussi timide ! J’ai cependant le don de l’écriture,et je profite de certaines opportunités présentes, pour m’exprimer selon mon ressenti. Il ne faut surtout pas en prendre ombrage. Si ce n’est l’écriture, vous avez d’autres dons à mettre en exergue. Ici chacun peut répondre avec ses mots…
      Un message télégraphique peut aussi faire le bonheur de celui , celle ou ceux qui lisent.
      Alors, osez les timides : c’est la finalité qui compte : la solidarité, en l’occurrence.

      Réponse

    • Posted by Cantharellus on 25 février 2011 at 14 h 15 min

      J’oubliais de répondre à la question : « De quoi avons-nous besoin, au point de vue temps et compétences ? »
      D’une manière générale, une fois que les cellules seront bien structurées, je compte bien laisser aux cellules une certaine liberté d’action. Le but est de définir un ou plusieurs objectifs et de mettre les moyens en place pour y parvenir.
      Donc, le temps et les compétences, restent à ce stade fort aléatoires. Que les volontaires apportent un peu de disponibilité et de la bonne volonté, c’est déjà un bon point.
      Cela dépend aussi de la cellule-même. Celle-ci aura besoin de plus de soutien que telle autre.
      Bref, dans un premier temps, même si vous pensez que vous n’avez que peu de temps disponible, il est bon que je sache, si vous désirez consolider une cellule. Ensuite, il y aura l’une ou l’autre réunion, pour mettre les projets en mouvement.
      Je ne saurais pas en dire beaucoup plus à ce stade.

      Réponse

  3. Posted by martial5666 on 24 février 2011 at 19 h 28 min

    Bonsoir les sentinnelles
    C EST UN CHOUETTE PROGRAMME AMIS LES SENTINNELLES.IL Y A PEUT ETRE DES TROUPES A L ‘EXTERIEUR QUI AIMERAIT FAIRE PARTIE DE CETTE BANDE DE JOYEUX GAIS LURONDS QUI VA A LA RENCONTRE DE SES FRERES QUI CHERCHENT LA SORTIE DU DOJON DANS LEQUEL ILS SE TROUVENT….
    DESOLE JE N’AI PAS TON TALENT DE NARRATEUR AVEC UN LANGAGE QUI RESSEMBLE A TON PLUMAGE CHER ROIMAGE.

    Réponse

  4. Posted by Cantharellus on 25 février 2011 at 11 h 43 min

    Zut ! Une fausse manœuvre. je disais Martial, que pour toucher des personnes qui ignorent ce que nous faisons, il faut faire connaître ce blog : Ecrire un article, c’est bien… Prévenir amis et connaissances qu’un article a été écrit, c’est encore beaucoup mieux. Demander à ceux-ci qu’ils réagissent à même le blog, c’est le top !

    Réponse

  5. Posted by martial5666 on 26 février 2011 at 20 h 56 min

    MALHEUREUMENT ANDRE COMME TU PEUX LE CONSTATER BIEN PEU DE PERSONNES REAGISSENT.M

    Réponse

  6. Posted by Cantharellus on 26 février 2011 at 21 h 09 min

    On fera avec ce que l’on a, Martial. Le peu qui a répondu, c’est déjà ça ! Je ne suis pas mécontent. Mieux vaut la qualité que la quantité. Il faut aussi laisser le temps au temps.

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :