Justice Réparatrice

La Justice Réparatrice… Kèskesèksa ?

Un syndicat des victimes en quête de plus de justice ?
Un besoin de réparation de quelques anciens détenus ?
Le rêve utopique de quelques illuminés ?

Voici les questions que l’on se pose dans le domaine de la Justice Pénale :
Qui est l’offenseur ?
Quelle loi a été offensée ?
Quelle peine doit être infligée ?

Répondre à ces trois questions et uniquement à celles-ci,  génèrent beaucoup d’injustices et déshumanisent les parties en présence. Elles mettent en exergue les grosses lacunes de la Justice Pénale.

Voici les questions que la Justice Réparatrice revendique :
Qui a été blessé ?
Quelles sont leurs besoins ?
Que mettons-nous en oeuvre ?

Un rêve d’avenir…
Seulement un rêve ?

Publicités

5 responses to this post.

  1. Posted by Xavier on 26 janvier 2011 at 10 h 43 min

    La justice pénale a montré toutes ses limites dans de nombreuses affaires récentes. Il est temps de réfléchir à une justice plus humaine et plus constructive. La justice réparatrice a déjà quelques magnifiques réalisations a son palmarèse, prenons le temps de la découvrir concrètement !
    Xavier

    Réponse

  2. Posted by Cantharellus on 26 janvier 2011 at 22 h 37 min

    Merci Xavier.
    La justice réparatrice pourrait déjà être expérimentée et valorisée dans une relation conflictuelle individuelle ; même dans le cadre d’une banale dispute: quelques mots malheureux, lâchés de part et d’autres. et l!on voit clairement que chacun blesse et est blessé, simultanément.
    Le reconnaître, c’est déjà une ouverture vers une justice plus humaine.
    En matière de société, il est bon de voir comment cela se passe ailleurs. Outre le Canada, il y a probablement d’autres états qui se sentent à l’aise dans cette façon de régler les conflits.
    Jan De Cock, le globe trotter des prisons de par le monde, pourrait nous en apprendre beaucoup !

    Réponse

  3. Posted by Cantharellus on 26 janvier 2011 at 22 h 43 min

    En attendant, en Belgique, c’est d’un Gouvernement Réparateur dont nous avons besoin de toute urgence. C’est déjà la preuve qu’à leur niveau, ils ignorent, sciemment ou non, la justice réparatrice.

    Réponse

  4. Posted by Godart Ph. on 15 décembre 2011 at 8 h 09 min

    J’ai été ému de voir l’émission de la RTBF. « Devoir d’enquête » consacrée à la justice réparatrice, diffusée le lendemain de la fusillade de Liège. Un grand moment de questionnement.

    Réponse

  5. Oui, j’ai beaucoup apprécié la séquence consacrée à Jean-Marc Mahy, dont j’avais vu la pièce « L’homme debout ». Un moment très fort.

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :